Aujourd’hui je suis honorée d’être celle que je suis…

par | 18 Mai 2020 | Partages personnels | 2 commentaires

Hello les amis !

Aujourd’hui, je voudrais vous partager l’un des soins les plus merveilleux qu’il m’ait été donné de pratiquer jusqu’ici. Je partage très très rarement mes expériences de séances publiquement mais là, je me sens tellement touchée que j’ai envie de vous partager ce moment.
J’ai la chance d’exercer un métier formidable qui nourrit mon âme chaque jour grâce aux enseignements que je reçois et aux rencontres tellement enrichissantes que je fais. Peu de gens ont cette chance et je remercie chaque jour pour les bénédictions que je reçois.

J’ai l’habitude que mes soins se suivent et ne se ressemblent pas. Moi qui suis allergique à la routine, j’ai vraiment le job idéal !
Pourtant, le premier soin que j’ai fait cet après-midi était tellement différent de ce que j’ai l’habitude de faire. Il m’a permis d’atteindre un stade de mon évolution spirituelle que je savais possible d’accès mais que je n’avais pas encore expérimenté.

Au départ, la situation semblait “banale” : une cliente me contacte pour une séance parce qu’elle est bloquée dans sa vie aux niveaux professionnel et amoureux.
Je traite ce genre de situations tous les jours, rien ne me laisse penser que je vais vivre un moment incroyable…

Comme toujours, une fois la prise de contact établie par téléphone, nous raccrochons et je pose les mains sur la photo pour prendre contact avec l’énergie de la personne, son âme et tout ce qu’elle a envie et besoin de me dire vibratoirement pour que je puisse l’aider.
Je me retrouve alors propulsée dans l’égrégore des femmes africaines excisées. En soignant cette femme, je suis en train de soigner toutes les autres qui ont vécu ces tortures, ces mutilations barbares destinées à réduire la femme à un objet sexuel masculin. Je me retrouve au contact de toute cette souffrance et pour une fois, je ne ressens pas la souffrance.

J’ai l’habitude d’aller dans des égrégores (voir ma vidéo explicative) pour les alléger et, à travers eux, alléger les personnes en souffrance qui sont reliées à ces amas de formes-pensées vibratoirement bas et lourds qui les emprisonnent.
En général, je prends la souffrance de plein fouet, je pleure pendant parfois des heures ou des jours alors que j’accompagne des âmes que je ne connais même pas personnellement vers plus de légèreté et d’harmonie. Vivre la souffrance humaine comme si c’était la mienne est parfois difficile à gérer et il est important d’être soi-même bien équilibré dans sa tête et dans sa vie pour supporter ceci et ne pas finir dingue.

Mais aujourd’hui, pour la première fois de ma vie, je me retrouve dans un égrégore de douleur et je ne ressens pas la douleur !
Certes, avec la fin du confinement et l’égrégore de peur intense que j’avais dû aller alléger la semaine dernière, j’avais demandé à poursuivre ma mission de purificatrice sans continuer à ressentir moi-même la souffrance des autres mais je ne pensais pas être exaucée si vite !

Aujourd’hui donc, je suis dans l’égrégore des femmes africaines excisées et je ne ressens pas de douleur, pas de souffrance, ni physique, ni émotionnelle.
J’entends les femmes africaines chanter le bonheur d’être libérées de cette souffrance qui les tenaient prisonnières. Elles font la fête, c’est joyeux et coloré ! Et cela me porte.
Je vois les âmes libérées partir de l’égrégore en dansant et en chantant. Je ne comprends pas les dialectes mais mon cœur ressent que je reçois des bénédictions pour ces guérisons.
J’en vois beaucoup sortir de cet égrégore et s’en aller vers la suite de leur chemin d’évolution. C’est magnifique !

Aujourd’hui, j’ai vécu l’une de mes plus belles expériences de ma vie de médium-guérisseuse et je me sens profondément honorée d’avoir été choisie par ces femmes pour les accompagner vers la Lumière, vers plus de Paix.
Aujourd’hui, je me sens particulièrement heureuse d’être incarnée et de participer à la transformation de ce monde.
Aujourd’hui, je sais encore un peu plus pourquoi j’existe et je remercie pour ça…

[Image d’illustration trouvée sur Zazzle]

 

Vous avez apprécié ce contenu gratuit ?
Vous pouvez me soutenir avec un don libre

 

2 Commentaires

  1. Marie-Ange

    Quelle belle expérience, merci de nous la partager et gratitude pour tout le reste …
    bisous Gwénola

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *