Vampires et vampirisme énergétiques

par | 3 Juil 2019 | Développement personnel, Energie | 2 commentaires

Hello les z’amis !

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler du vampirisme énergétique et surtout des vampires suceurs, non pas de sang (ouf !), mais d’énergie (mouais, c’est pas tellement mieux) !

Pour commencer, il est important de savoir que chacun de nous est un vampire potentiel. C’est-à-dire qu’il nous est déjà arrivé à tous, et à chacun d’entre nous, d’aller chercher l’énergie qu’il nous manque/manquait chez quelqu’un d’autre. La plupart du temps, cela se fait de façon non consciente, dans un besoin de survie inconscient, mais pour certaines personnes, cela est un réel mode de fonctionnement au quotidien.

 

Pourquoi a-t-on besoin d’énergie ?

Pour vivre, tout simplement.

C’est l’énergie qui nous maintient debout, qui nous fait avancer, qui nous permet d’être vivant.

 

Comment perd-on de l’énergie ?

Il y a de nombreuses façons de perdre notre énergie :

  • Lorsque nous nous faisons du souci, que nous ressassons des événements anxiogènes
  • Lorsque nous tombons malades, que nous prenons des substances chimiques
  • Lorsque notre mode de vie n’est pas sain et équilibré (excès, alimentation déséquilibrée, sommeil de mauvaise qualité…)
  • Lorsque quelqu’un nous vole notre énergie
  • Lorsque notre environnement nous pollue (harcèlement, pollution sonore, visuelle, endroits bondés, ondes électromagnétiques trop présentes…)
  • Lorsque nous accordons du crédit aux critiques et jugements qui nous sont faits
  • Après une intervention chirurgicale, un accident… notre énergie peut fuir par la ou les plaie(s)
  • Durant les menstruations : la perte de sang est en lien avec les fuites d’énergie

 

Comment procède un vampire pour voler l’énergie d’autrui ?

  • Il attire notre attention en se plaignant, en râlant, en se victimisant constamment, en étant de mauvaise humeur tout le temps ou presque
  • Il exerce une emprise émotionnelle, physique, mentale et/ou spirituelle sur sa proie
  • Il fait preuve de violence physique (y compris sexuelle (abus)) et verbale
  • Il est envieux et se nourrit des échecs des autres (quand vous n’allez pas bien, il est aux premières loges pour apprécier le “spectacle”)
  • Il prend de la place : parle fort, se croit supérieur, étale sa science, il a un avis sur tout et tout le monde…
  • Il fait passer les autres pour des incompétents pour se sentir valorisé

 

Comment reconnaître que l’on est vampirisé ?

  • Nous nous sentons très fatigué(e)s
  • Nous sommes irritables
  • Nous devenons maussades et voyons tout en noir
  • Nos cheveux blanchissent très/trop vite pour que ça soit “normal”, notre vieillissement cutané s’accélère
  • Nous tombons facilement malades
  • Notre vie se transforme en cauchemar : tout ce qui fonctionnait dans notre vie se dérègle
  • Nos mauvais côtés sont comme exacerbés (addictions par exemple)
  • Nous pouvons être victimes d’accidents (cela peut aller de la simple chute à l’accident plus grave)
  • Nos animaux et nos plantes dépérissent
  • Nos minéraux perdent de leur éclat
  • Notre logement se salit très vite
  • Pour ceux dont les facultés psychiques et spirituelles sont développées, nous pouvons voir et/ou ressentir l’autre aspirer notre énergie

Dans les cas les plus sérieux, le vampire peut aller jusqu’à nous voler des morceaux d’âme. Il est alors important de se faire aider pour récupérer ces morceaux de nous.

 

Comment se protéger du vampirisme ?

En portant des gousses d’ail autour du cou et des crucifix dans les poches.
Non, bien sûr ! 😉

  • En disant “non” de façon consciente : un vampire ne peut nous prendre notre énergie que lorsque nous l’y autorisons (cela peut-être totalement inconscient de notre part).
  • En stoppant notre côté “sauveur/sauveuse” de l’Univers : chacun(e) sa m…, pardon, prise de conscience quant à sa façon de se sauver lui/elle-même. Nous ne sommes pas responsables des autres. Chacun est responsable de lui/elle-même et doit décider du comment orienter sa vie pour être heureux/euse. Nous ne pouvons pas pallier aux manques des autres.
  • En utilisant des minéraux comme la labradorite, l’œil céleste, la shungite; bref, n’importe quelle pierre noire que nous porterons sur nous.
  • En faisant brûler de l’encens (je vous invite à (re)lire mon article sur les résines d’encens pour trouver celle qui vous conviendrait le mieux)
  • En faisant tinter des bols chantants et autres instruments sacrés.
  • En utilisant des huiles essentielles comme le basilic exotique, le niaouli, la litsée citronnée… à diffuser dans l’environnement et à porter sur soi.
  • En n’alimentant pas les discussions plombantes : si une personne est négative, changez de sujet ou éloignez-vous.
  • En sortant de votre dépendance affective à cette personne : nos principaux vampires énergétiques sont nos proches car la dimension affective fait accepter des choses que nous n’acceptons pas ordinairement d’autrui.
  • En étant lumineux et joyeux : le vampire ne s’approche pas de la lumière 😉 (c’est plus sûr et moins odorant que de manger des gousses d’ail à longueur de journées !)

 

Je développe tous ces outils dans les stages que je propose :

 

“Anecdote” personnelle

Il y a quelques années, je vivais en couple et mon compagnon se plaignait du fait que j’étais tout le temps fatiguée. Moi, je n’avais pas cette impression mais d’après lui, je disais souvent que j’étais fatiguée et c’était pénible à vivre pour lui (le pauvre !). Mes cheveux avaient beaucoup blanchi en peu de temps alors que les siens pas du tout, bien qu’il soit plus âgé que moi et qu’il n’ait pas ma qualité de vie (alimentation saine, méditation…).

Notre couple a commencé à battre sévèrement de l’aile et un soir, alors que nous étions dans notre lit, il s’endort avant moi. Au bout de 5 minutes environ, je ressens une espèce de froid, de gêne sur ma gauche et en me tournant vers lui, je vois une scène digne d’un film de science fiction : je le vois aspirer mon énergie ! En fait, je le vois créer une sorte d’aspiration (un peu comme une ventouse) et je vois mon énergie s’échapper de moi pour aller vers lui :O

Je comprends alors ce qu’il se passe et affirme avec conviction “non ! ça c’est fini et pour toujours !” et le processus se stoppe immédiatement.

Le lendemain, il a commencé à tomber malade, à faire de la fièvre, à tousser et à dépérir sur le canapé… et ça a duré 1 mois 1/2 malgré les antibiotiques et autres médicaments sensés remonter un cheval !!! Et je me disais : “Ah ouais quand même ! Tu m’étonnes que j’étais soi-disant fatiguée !!!”

Notre couple s’est éteint très peu de temps après cet épisode.

Lui a continué à dépérir (en tout cas, jusqu’à notre dernière entrevue) et moi j’ai commencé à revivre !

 

Précisions

Le ton humoristique de mon article n’enlève en rien le caractère sérieux voire dramatique d’une vampirisation énergétique.

Si vous vous reconnaissez dans ce que j’ai décrit, mettez rapidement en place les outils que je recommande et faites-vous aider par un professionnel en énergétique compétent et honnête.

Et surtout, faites entrer la joie dans votre cœur et votre vie, c’est la seule direction pour une existence heureuse et harmonieuse.

 

Vous avez apprécié ce contenu gratuit ?
Vous pouvez me soutenir avec un don libre

 

2 Commentaires

  1. Isabelle Sébastien

    Bonjour, comment choisir un soin qui va rétablir tous nos blocages, et nous donner l envie d aimer la vie. Après des années amères. Merci.
    Isabelle.

    Réponse
    • Gwenola Soler

      Bonjour Isabelle,
      Toujours commencer par les basiques, les bases.
      Quand viennent jusqu’à moi, je recommande toujours un soin énergétique pour débuter. C’est comme ça que je peux comprendre comment l’énergie circule, où sont les blocages, pourquoi et comment les dénouer. Ensuite, je dirige vars une autre technique si un travail plus précis est à envisager.
      Bon courage et bon cheminement à vous.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *