Les bonshommes allumettes, ma technique pour aller plus loin

par | 4 Fév 2017 | Energie | 14 commentaires

Bonjour à tous !

Je suis ravie de vous retrouver après ce long temps d’absence où j’ai expérimenté tout plein de nouvelles choses qu’il me tarde de vous partager !

Aujourd’hui, je vais vous parler de la technique des bonshommes allumettes, inventée et diffusée par Jacques Martel.

C’est une technique que j’utilise plusieurs fois par semaine et que j’ai donc approfondie au fur et à mesure de mes ressentis et expérimentations.

Les Bonshommes Allumettes, à quoi ça sert ?

Il s’agit d’une méthode toute simple visant à couper tous les liens conscients et inconscients qui nous entravent dans notre cheminement, notre avancée sur le chemin du bien-être. Il peut s’agir de liens avec des personnes vivantes ou décédées, des situations, des émotions, des traits de notre caractère qui nous déplaisent… La liste peut être déclinée à l’infini.

Comme je viens de vous le dire, il s’agit de couper les liens dysfonctionnels et non pas les liens d’amour. Vous pouvez donc tout autant utiliser les bonshommes allumettes pour apaiser vos relations avec votre pire ennemi qu’avec votre tendre moitié. Cette technique n’a donc que des avantages !

 

Comment procède-t-on ?

Pour commencer et intégrer la technique de base, je vous invite à aller regarder les vidéos de Jacques Martel :

  1. Les petits bonshommes allumettes – Partie 1 de 2
  2. Les petits bonshommes allumettes – Partie 2 de 2

Comme vous le voyez, dessiner des bonshommes allumettes est à la portée d’un enfant de 3 ans. Aucune excuse donc pour ne pas vous lancer 😉

 

Ma technique pour aller plus loin

A chaque fois que je remarque que :

  • une émotion ou une situation me déplaît ou m’atteint émotionnellement,
  • plusieurs personnes me font remarquer un trait de caractère ou une habitude dissonants chez moi,
  • l’Univers m’envoie plusieurs fois le même message sur ce que je dois améliorer chez moi ou dans ma vie…

je note l’info sur une liste (ahhh la liste, le retour !) et je la travaille ensuite avec les bonshommes allumettes.

Du coup, je me fais des sessions régulières de bonshommes allumettes par cargos entiers ! Sauf que si vous en faites plus de 3 ou 4 d’affilée, vous allez vite vous rendre compte que ça fatigue énormément et que vous pouvez ressentir des désagréments (je vous parle de ça de façon plus détaillée à la fin de cet article).

Alors pour pouvoir tenir la distance, j’ai approfondie la technique de Jacques (oui, à force, nous sommes devenus intimes ^^). Voici comment :

  1. J’allume une bougie
  2. Je fais brûler de l’encens (le Nag Champa est très bien) ou je diffuse de l’huile essentielle de Litsée citronnée (aussi surnommée l’huile des anges). Personnellement, je préfère utiliser la diffusion d’huile essentielle parce que j’ai remarqué que la fumée d’encens désagrège la vibration de ce que je suis en train d’envoyer alors que la vapeur de l’huile essentielle l’accompagne vers un plan supérieur. Je trouve l’huile essentielle plus légère vibratoirement donc il me semble que le travail se fait plus en douceur.
  3. Je me centre sur mon coeur et suis pleinement en conscience sur ce que je suis en train de faire.
  4. J’utilise les couleurs de crayons ou de feutres adaptées aux chakras : rouge pour le racine (1er), orange pour le sacré (2ème), jaune pour le solaire (3ème), vert pour le coeur (4ème), bleu clair pour la gorge (5ème), bleu foncé ou indigo pour le front (6ème) et violet pour le coronal (7ème).
  5. Je coupe les liens en visualisant bien que je remets à l’Univers le soin de dénouer les noeuds entravants, quitte à l’exprimer oralement. Je suis en pleine confiance sur ce que cela va entraîner de positif dans ma vie.
  6. Je brûle les papiers par sujet en utilisant des allumettes : donc moi + sujet n°1 (2 morceaux de la même feuille) puis moi + sujet n°2… et j’observe à chaque fois comment ça brûle. Est-ce que la feuille s’est enflammée tout de suite ? Est-ce que j’ai dû utiliser plusieurs allumettes ? Est-ce qu’il a fallu rallumer les papiers ? Est-ce que ça se consume d’un trait de façon fluide ? Est-ce que ça fume beaucoup ou pas du tout ?
  7. Si les feuilles ont mal brûlé, si leur combustion n’a pas été fluide, je renote le sujet sur une nouvelle liste : le travail n’est pas tout à fait terminé et il va être utile de faire un nouveau passage. Si en revanche les feuilles ont bien brûlé, que je n’ai utilisé qu’une allumette et qu’il n’y a pas eu de fumée ou très peu, j’ai terminé avec cette personne ou cette problématique, je peux passer à la suite !

 

Un outil simple mais extrêmement puissant !

Cet outil est très facile à utiliser et il est pourtant d’une redoutable efficacité et d’une puissance incroyable !

Lorsque l’on utilise cette méthode, on peut donc ressentir certains désagréments :

  • maux de tête
  • angoisses
  • pleurs
  • tremblements
  • peurs
  • vertiges
  • nausées…

J’ai deux anecdotes assez remarquables à ce sujet :

  • L’une de mes amies a déclaré une forte fièvre après avoir “bonhommisé” tous les membres de sa famille !
  • Et une autre de mes amies a vu des marques apparaître sur ses chevilles alors qu’elle venait de dénouer une dette karmique d’attache (type sort d’attachement) avec une autre personne. J’avais eu la vision préalable de fers à ses chevilles qui la liaient à cette autre personne et une fois la feuille brûlée, les marques se sont comme matérialisées sur sa peau. Une façon pour l’énergie de confirmer mes ressentis sûrement. Bien sûr dans ce cas, il faut refaire les bonshommes allumettes pour être sûr que le lien entravant est véritablement coupé.

 

Quels résultats peut-on en attendre dans sa vie ?

Il n’y a pas de résultat particulier à attendre de cette démarche : comme toute action en lien avec la spiritualité et le développement personnel, l’important est de semer avec confiance.

Pour autant, de par mon expérience, j’ai pu constater une amélioration fulgurante de certaines relations, un sentiment de légèreté voire de liberté une fois l’exercice terminé, une évolution positive et rapide de certaines situations qui semblaient bloquées.

Quoi qu’il en soit, et même si vous ne voyez pas de changement remarquable immédiatement, rappelez-vous que l’énergie agit souvent sur des plans très subtils qui échappent à notre connaissance et à notre compréhension du moment. Dans ce cas, restez vigilant, l’Univers vous enverra un signe tôt ou tard de “mission accomplie” ou “mission à revoir” 😉

 

Si vous souhaitez participer à un atelier

J’organise régulièrement des ateliers via Skype pour vous accompagner sur l’utilisation de cette technique.

Pour être tenu(e) informé(e) des prochaines dates, je vous invite à vous inscrire à ma newsletter. Pour cela, il vous suffit de vous rendre sur la page d’accueil de ce site et d’enregistrer votre adresse mail.

 

Je ne répondrai pas aux commentaires et questions qui sont en fait des demandes d’accompagnement individuels pouvant faire l’objet d’une participation à un atelier ou à une séance individuelle. Merci de votre compréhension.

Enregistrer

Enregistrer

 

Vous avez apprécié ce contenu gratuit ?
Vous pouvez me soutenir avec un don libre

 

14 Commentaires

  1. colette

    merci pour cette technique

    Réponse
  2. SOLER Marie-Ange

    C’est un concept dont j’avais déjà entendu parler et pratiquer aussi. Je trouve que c’est efficace, par contre je n’approfondissais pas autant que je le fais maintenant sur tes conseils. Merci
    Bises

    Réponse
  3. Annie

    bonjour Gwennola, je connaissais la méthode et l’avait délaissée depuis quelques mois…. seulement une foule de choses ont résonné pendant ta conférence FJ , que j’ai notées dont les 5 blessures. Alors j’ai fait les petits bonshommes et je sentais que je ne pouvais pas m’arrêter.. il fallait que j’en fasse un important qui “vienne”.. dans l’ensemble ce fut très significatif, des choses très importantes ont pris fin et j’avais la conscience de ce qui partait sur le moi ou sur l’objet du travail. Et puis j’ai fait le dernier, celui qui m’a permis de poser les stylos de couleur. J’ai poussé le soupir, j’avais tenu un élément crucial. J’ai oeuvré deux ou trois heures.. mais peu importe. J’ai suivi mon ressenti. Je sais que c’est beaucoup à la fois, seulement rien ne se posait, ni l’intention d’arrêter ni les crayons alors j’ai continué. Je suis confiante sur l’amortissement de tout cela et il fallait que j’emploie les grands moyens aujourd’hui pour retrouver ma vie libre. Merci à toi ce ce rappel… et comme par hasard Jacques venait en conférence dans ma ville le 15 de ce mois, une amie avait mis sur ma page fb le 12 une grande photo qui m’avait bien dérangée par sa hauteur (lol) pour l’évènement… …. puis j’ai pensé entendre ta conférence le 16, enfin écouté le 17 et j’ai fait tout cela le 18 ! bien, si j’ai pas compris avant, j’ai compris maintenant ! Nos anges sont forts !! YES ! Ravie d’avoir fait tout cela. GRATITUDE pour tout !

    Réponse
  4. MARIE ANGE

    coucou gwen …merci pour ta méthode de défaire les nœuds entravant
    dès que j ai acheté l He je l essaie demain
    merci pour ta douceur et ta bonté …belle ÂME …BISES ☺♥
    (emma.heta) mon pseudo
    belle vibra ce soir 20/06/2017…(comme d habitude)
    a très vite

    Réponse
  5. TETART ELIZABETH

    bonjour Gwenola,
    je pratique les bonshommes allumettes depuis hier (suite aux vibras sur les flammes jumelles). Je remarque que c’est Moi (ma représentation) qui brûle mal à chaque fois….J’ai essayé avec différents aspects de moi, il reste toujours une partie qui ne se consume pas…
    Une piste de travail peut être ?
    merci pour les vibras si riches. Elizabeth

    Réponse
    • Gwenola Soler

      Bonjour Elisabeth,
      Je pense que cela signifie que vous avez du mal à lâcher certaines croyances, certaines parties de vous qui n’ont plus de raison d’être encore là. Qu’il y a en vous comme une peur du changement, de ce que vous réserve la suite de votre parcours.
      Continuez à faire des bonshommes allumettes sur les thématiques pour lesquelles votre propre partie brûle mal en tentant d’élargir le champ d’action. Par exemple, si vous avez fait “les peurs”, déclinez avec toutes les peurs que vous identifiez en vous (peur du changement, peur de l’abandon, peur de la trahison…).

      Réponse
  6. Kate

    Bonjour Gwenola,
    Si j’ai bien compris, il faut brûler chaque feuille séparément. J’ai fait des bonhommes hier et aujourd’hui sur la même problématique. Mon côté de feuille brûle à peu près correctement (encore que la combustion est lente et qu’à mon avis je dois encore refaire). L’autre coté de feuille brule bien moins bien. 3 à 4 allumettes sont nécessaires et il y a de la fumée. Comment interpréter cela ? Que faire si c’est l’objet du problème qui résiste plus que le côté moi ? Merci pour l’aide. Kate.

    Réponse
    • Gwenola Soler

      Bonjour Kate,
      Je brûle les deux moitiés ensemble puisque le sujet concerne les deux.
      Essaye de cette façon et voit comment ça brûle à présent.
      Effectivement, s’il faut plusieurs allumettes et que la fumée est noire et prend à la gorge, il faut refaire !
      Bon courage.

      Réponse
  7. bresson

    Bonjour Gwenola,
    Je découvre votre site et votre technique du bonhomme allumettes, je connais la méthode mais j’aurais voulu savoir concrétement comment me représenter pour faire disparaitre des douleurs musculaires et articulaires qui me gachent la vie. Je ne sais comment formuler le moi malade…. pourriez vous m’aiguiller?
    Isabelle

    Réponse
    • Gwenola Soler

      Bonjour Isabelle,
      Vous pouvez écrire sous le 2ème bonhomme allumette : “mes douleurs musculaires”, “mes douleurs articulaires”, “comprendre le message de mes douleurs physiques” (il me semble important de décrypter les messages du corps et des émotions pour faire disparaître les douleurs), “être en bonne santé”, “être malade”…
      Ce sont juste quelques pistes.
      Bon courage et bon rétablissement !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *