Zoom sur … l’alimentation énergétique

par | 31 Juil 2013 | Energie | 0 commentaires

Hello les amis !

A l’heure actuelle, les pubs nous répètent de “manger, bouger”, “ne pas manger trop gras, trop sucré, trop salé” et “manger 5 fruits et légumes par jour” tout en nous vantant dans un même temps le goût incomparable des dernières chips et les effets aphrodisiaques d’un certain cola. Quelle aberration !!!

Ceux qui me connaissent savent que je suis très vigilante sur ce que je mange car l’alimentation est clé de tout : la santé et la vitalité, la prise de bonnes décisions, la qualité du sommeil, l’humeur, le bien-être… bref, en un mot la clé de notre énergie !

Aujourd’hui, après plusieurs années d’évolution alimentaire, je vous livre mes retours d’expérience :

  • Dans la mesure du possible, il vaut mieux cuisiner soi-même pour plusieurs raisons :
  1. on sait exactement ce qu’il y a dans notre assiette (aucun ingrédient chimique caché)
  2. lorsqu’on se fait plaisir à préparer de bons petits plats, ce sont de bonnes énergies qu’on transmet à la nourriture qu’on va ingérer; c’est donc de l’amour qu’on se donne et qu’on offre à ceux qui partagent notre repas
  3. on s’oblige à prendre un temps pour nous occuper de nous et de ceux qui nous sont chers
  4. c’est plus avantageux financièrement.
  • Ingérez de préférence des aliments bio : ils ont un taux vibratoire plus élevé puisqu’ils sont cultivés en accord avec la Nature. Leur qualité nutritive est également meilleure : j’ai remarqué qu’avec du bio, j’étais plus facilement rassasiée. Par ailleurs, leur goût est plus raffiné que celui des fruits et légumes de grande surface. Contrairement à la croyance populaire, ils ne sont pas plus chers que les autres : si vous vous inscrivez dans une AMAP (http://www.reseau-amap.org/), vous pourrez profiter d’un panier hebdomadaire de fruits et légumes bio pour un prix très raisonnable. En plus, avec l’AMAP, vous faites d’une pierre deux coups : vous vous procurez des végétaux de qualité et vous permettez à des personnes de se réinsérer dans la vie active (c’était le cas de toutes les associations auxquelles j’ai adhéré). Il y a sûrement un jardin près de chez vous !
  • Privilégiez les fruits, légumes et céréales cultivés à proximité de chez vous. Cela réduit les coûts, les temps de transports (ils sont moins “fatigués” à leur arrivée et ont été cueillis à maturité), c’est meilleur pour la planète et surtout, ils sont adaptés à votre taux vibratoire. En effet, notre énergie s’adapte au lieu qu’on fréquente. On sent tous une différence entre se balader dans Paris, en bord de mer, à la campagne ou en montagne: notre énergie s’exprime différemment. Il en est de même pour tous les êtres vivants. Manger des fruits et légumes qui proviennent de la même région que celle où l’on vit, c’est s’assurer d’apporter à notre corps ce dont il a besoin pour se sentir bien. Faites un test: durant une semaine, mangez uniquement des aliments provenant d’autres régions (les plus lointaines possibles) puis la semaine suivante, n’ingérez que des aliments qui proviennent de la région où vous vivez et comparez. Vous verrez que dans la seconde expérience, vous vous sentirez plus légers dans votre corps et dans votre tête !
  • Allez ramasser vous-même vos fruits et légumes dans les cueillettes. Ainsi, vous choisissez vous-même ce que vous mangez, vous découvrez comment pousse un concombre (!) tout en vous promenant seul(e), en famille ou entre amis dans un petit coin de nature. C’est là que “mangez, bougez” prend tout son sens ! Et surtout, profitez-en pour remercier les arbres et les plantes de leur don, voire même pour y faire un peu de méditation : la cueillette est un fabuleux échange d’énergies entre la Nature et nous.
  • Mangez plutôt cru car un fruit ou un légume cru est encore vivant et vous transmet son énergie, ce que ne fait pas un aliment cuit, donc mort. Personnellement, je fais beaucoup de jus de fruits et de légumes avec mon extracteur de jus. Cet appareil respecte les végétaux qu’il broie à froid (contrairement à une centrifugeuse qui chauffe et détruit une partie des vitamines). Pour plus d’informations, je vous recommande ce site: http://vivrecru.org/passez-au-jus/#.UfD0BUFM-f5
  • Consommez exclusivement des fruits et légumes de saison. La Nature sait ce qui est bon pour nous et nous l’offre au bon moment. Manger une tomate en hiver n’apporte rien ni en terme d’énergie, ni en terme de goût. Et surtout, ne consommez pas d’aliments transgéniques. Si la Nature ne crée pas de pommes sans pépins, c’est qu’il y a une raison !!!
  • Orientez-vous vers une alimentation végétalienne. Lorsque vous mangez un être vivant ou ce qu’il a produit, vous prenez et assimilez une partie de son karma. Un animal a un karma plus “lourd” que celui d’un végétal. Vous allez donc devoir mettre plus d’énergie pour vous nettoyer de ce “fardeau” karmique supplémentaire. Si vous faites un chemin spirituel et êtes attentif à votre développement personnel, vous comprendrez que cela alourdit votre énergie : le temps passé à nettoyer ces vibrations étrangères est du temps perdu pour votre propre évolution. Les effets d’une alimentation végétarienne ne se font sentir qu’après plusieurs mois : on se sent moins lourd après ses repas, on transpire moins, notre odorat et notre goût sont plus fins (je suis capable de deviner ce que mes enfants ont mangé à la cantine le midi rien qu’à l’odeur de leurs cheveux quand ils rentrent de l’école), on se sent plus détendu (moins de stress, de nervosité, de sautes d’humeur).
  • Si le végétalisme vous parait difficile, veillez à ne consommer que des animaux élevés avec respect. S’ils ont vécu dans le stress et la maltraitance, votre corps et votre esprit en ressentiront tous les effets négatifs lorsque vous les aurez ingérés. Par ailleurs, préférez les œufs de poules élevées en plein air. Ils sont bien meilleurs gustativement et énergétiquement.
  • Evitez au maximum l’alcool, le tabac et autres drogues ainsi que les excitants (thé, café, chocolat).
  • Ecoutez votre corps : sachez faire la différence entre besoin et gourmandise ! Votre corps sait de quoi il a besoin pour bien fonctionner. Si vous savez l’écouter, il vous dira ce qui lui manque. Vous ressentirez une envie soudaine d’un aliment en particulier.

Conclusion : Mangez en conscience ! Manger est aussi une façon de prendre soin de soi, de se respecter et de respecter la Nature.

 

Retrouvez mes interventions en vidéos ici :

 

Vous avez apprécié ce contenu gratuit ?
Vous pouvez me soutenir avec un don libre

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *